Mon premier trail en compétition

trail viaduc fauvettesVous le savez maintenant, Hugo et moi nous sommes mis sérieusement au trail depuis quelques mois dans l’objectif de partir courir le petit parcours de la diagonale des fous en octobre 2015. Cette année est donc l’occasion pour nous de multiplier les expériences et les entrainements dans le but d’arriver en forme pour ce challenge sportif.

Le week-end dernier, nous nous sommes donc alignés sur le trail du viaduc des Fauvettes dans l’Essonne. Cette boucle de 10 km peut être parcourue jusqu’à 5 fois. Ce trail a beaucoup d’importance pour moi : tout d’abord car c’est mon premier en compétition, et ensuite car le parcours traverse la propriété de ma famille, j’ai donc eu la sensation de courir « à domicile » :-). Pour moi l’objectif est clair ce dimanche matin : courir deux boucles soit 20km sur un parcours que l’on dit très technique. La veille de la course je me sens étonnamment bien : j’ai la sensation d’être bien préparée malgré quelques appréhensions : la peur des ampoules et la pluie. Mais le fait de savoir que ma famille sera là pour me supporter me remonte le moral.

Mon expérience sur ce premier trail

Courir à domicile : le luxe absolu
Courir à domicile : le luxe absolu

Le départ a lieu à la mairie de Gometz-le-châtel à 10h. Sur la ligne de départ je croise des runneurs aguerris, des vrais traileurs, peu de femmes (le trail reste encore tellement masculin…), tous très équipés. Beaucoup semblent se connaitre, cette course a tout l’air de retrouvailles d’initiés. L’ambiance est conviviale, les participants ont le sourire aux lèvres. je sais d’emblée que cette course va me plaire. Le speaker nous annonce de la pluie à partir de 14h, (ce qui n’est pas dommageable pour moi mais je pense à Hugo…) et nous indique que les 2/3 premiers du parcours sont très techniques. Cette annonce mine de rien va me guider tout le parcours. Dès le départ, je tâche de trouver mon rythme, de ne pas partir trop vite, et d’économiser mon énergie car les difficultés démarrent dès le premier virage. j’essaie de rester à l’écoute de mes sensations et de mon corps mais très vite je sens que je me fais dépasser par la situation : les difficultés du parcours s’enchainent, montées, descentes escarpées, glissades sur un terrain rendu très boueux par les pluies de la semaine précédente, dépassement impossible vu l’étroitesse du chemin… Mon mental durement gagné est soumis à rude épreuve. Mais au 4ème km, après avoir vu ma famille, mon moral remonte. c’est également à ce moment que je cours de concert avec une autre participante. Une très belle foulée qui semble connaitre ce type de course (effectivement elle l’a déjà fait l’année dernière et souhaite réaliser trois boucles) je la suis pendant toute la première boucle pour achever les 10 km en 1h17m18s.

Viaduc emblématique du parcours
Viaduc emblématique du parcours

Lorsque j’entame ma deuxième et ultime boucle, mon moral a bien évolué. Je me suis bien restaurée, je n’ai pas de douleur particulière. Je commence à profiter du parcours, à apprécier ma playlist créée pour l’occasion, bref j’apprécie ma course tout en anticipant les passages compliqués. Mais ce second souffle ne dure qu’un temps. Une douleur lancinante au pied me poursuit et augmente au fur et à mesure des kilomètres. Mes jambes ont de plus en plus de mal à me suivre, alors pourtant que le cardio tient le coup. Mon allure s’abaisse surtout avec la dernière difficulté qui est un escalier très raide avant de finir la course. Je boucle mes 20 km en 2h42m56s.

Mon sentiment sur ce premier trail

Je ressens à l’arrivée une immense fierté et la sensation que j’aurais pu repartir pour une troisième boucle. La douleur dans mon pied gauche dû au frottement et mon mental m’en ont dissuadé. Je retire cependant deux enseignements importants de cette première expérience : je suis capable de courir plus de deux heures et le fait de courir plus de 20 km ne me semble plus du tout inaccessible. Il en ressort que j’ai adoré cette expérience et que je commence déjà à me projeter dans l’eco-trail du mois de mars (30km) dans lequel j’aurais de nouveau l’occasion de faire mes preuves. Serais-je devenue un traileuse ??

Découvrez ici le compte rendu du Trail du Viaduc des Fauvettes par Hugo

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s